La Nef plane avec Asaf Avidan
2013-04-03 - Hier soir, Asaf Avidan a fait le plein pour son premier passage en Charente de l'année. Lumières violacées. Coupe de cheveux improbable - rasé sur les côtés avec une touffe sur le sommet du crâne. Et cette voix. Un timbre pénétrant qu'il sait balancer si haut que sans l'image, parfois, on peut se demander si Asaf n'est pas un prénom féminin. Sa musique oscille, flirte avec Pink Floyd en plus psychédélique. Planant. Entre les chansons, il raconte que "one day", à 19 ans, il était amoureux. Avec sa bien aimée ils formaient un continent qu'un séisme a séparé comme des plaques tectoniques. Il explique que Pigalle, "à Paris", lui a inspiré des rêves bizarres. "It's a whisky song", sourit-il alors que sa percussionniste bat le tempo sur ce qui de loin ressemble à une bouteille de Bushmills vide. "Essaie le cognac !" lance un spectateur. Asaf Avidan le promet, il tentera la cognac experience une prochaine fois. Et pourquoi pas cet été, quand il viendra pour Blues Passions.

Comments (0)

  • Pas de commentaire.

Add Comment










Comment:

    Rewrite the 5 digit code:
   

Remember me!

facebook icon twitter icon YaHoO Buzz icon Myspace icon Blogger icon